greffe de cheveux fue

La greffe de cheveux par FUE et FUT

La greffe de cheveux s’appuie sur le fait bien constaté que les cheveux de la couronne arrière et latérale se maintiennent chez 80% des hommes au-delà de l’âge de 80 ans.
Cette possibilité de transfert de racines ou greffes de cheveux a déjà été décrite en 1939 par un auteur japonais Okuda.

Elle a été reprise en 1959 par un dermatologue new-yorkais le Dr Norman Orentreich. Le principe est de transposer des unités folliculaires, depuis la couronne arrière ou latérale du cuir chevelu vers les zones dégarnies, ces unités folliculaires ont la particularité de ne pas avoir de récepteurs hormonaux ce qui les rendent insensibles aux hormones masculines et donc de persister durant toute notre vie.

Concernant la transplantation de cheveux il est important de faire une première mise au point :

1° Il s’agit d’une autogreffe, donc les greffes prennent toujours sauf complication rarissime
2°Les cheveux transplantés durent toute la vie
3°Les cheveux ont un cycle et un comportement tout à fait naturel, donc pas de soin particulier ni entretien.

Les première greffes pratiquées étaient très disgracieuses car chaque greffon comprenait entre 10 à 20 cheveux ce qui donnait un aspect de cheveux de poupée ou champs de poireaux.
Il a fallu attendre les années 90 pour que progressivement on réduise le nombre de cheveux par greffons tout en augmentant le nombre de greffes par séance.

L’implantation capillaire pratiquée à l’époque était très disgracieuse. Chaque greffon comprenait entre 10 à 20 cheveux ce qui donnait un aspect de cheveux de poupée  très clairsemés ou champs de poireaux.

Il a fallu attendre les années 90 pour que progressivement on réduise le nombre de cheveux par greffons tout en augmentant le nombre de greffes par séance.

Quand faire une greffe de cheveux ?

La perte de cheveux peut apparaître dès la vingtaine. À cet âge, le début de calvitie peut créer de nombreux complexes et notamment, un décalage avec les autres personnes de sa génération.

 

Pour y remédier, de nombreux hommes peuvent être tentés de faire une implantation de cheveux dès les premières chutes. Si tel est votre cas et que vous avez moins de 30 ans, sachez que plus le patient est jeune, plus la greffe capillaire a un taux de réussite faible. En effet, pendant la vingtaine, les hormones ne sont pas encore totalement stables et la chute des cheveux continuera malgré les implants capillaires.

Cela créera un effet esthétique disgracieux avec un crâne en gruyère. Il est donc fort probable que vous deviez revenir pour une nouvelle intervention quelques années plus tard.

 

La calvitie étant progressive, il est préférable d’attendre un stade avancé pour procéder à une opération capillaire que ce soit avec la méthode FUT ou une greffe de cheveux par FUE à Lyon.

Même s’il est impossible de déterminer le stade final de la perte de cheveux, l’implantation capillaire produit de meilleurs résultats entre 30 et 40 ans, voire après. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’existe pas de limite d’âge pour cette intervention.

 

À défaut de faire une greffe de cheveux avant 30 ans, il est néanmoins possible de ralentir la chute, voire de densifier la pilosité capillaire. Cela passe notamment par une meilleure hygiène de vie ou un traitement anti-chute.

 

Les cheveux greffés repoussent-ils ?

La clinique Duquesne utilise deux méthodes pour vous aider à retrouver votre densité capillaire d’antan :

  • la greffe de cheveux par FUT ;
  • la greffe de cheveux par FUE à Lyon.

 

Pour chacune de ces méthodes, le processus de repousse est identique.

Dans un premier temps, les cheveux greffés vont tomber. Rassurez-vous, ce n’est pas la calvitie qui revient ! C’est simplement le traumatisme lié à l’opération qui provoque une chute.

Ensuite, une première repousse apparaîtra à partir du troisième mois suivant l’opération. À ce stade, les cheveux sont très fins et peuvent s’apparenter à ceux d’un nouveau-né. C’est à partir du sixième mois que vos cheveux redeviendront normaux (au niveau de la taille et du diamètre). Et pour que l’intégralité de la zone greffée retrouve sa densité capillaire, il faudra attendre un an.

Dès lors, vos cheveux seront définitifs et retrouveront un aspect naturel. Avec une repousse d’un centimètre par mois en moyenne, vous pourrez changer de coiffure régulièrement sans avoir à craindre la calvitie.

Principe de la greffe de cheveux par FUE ou FUT

 

La technique de transplantation d’unités folliculaires (FUT)

Cette technique consiste à extraire les unités folliculaires à partir d’une bandelette de cuir chevelu extraite à l’arrière de la tête. Les unités folliculaires sont ensuite extraites à partir de cette bandelette en prenant des groupes de 1 à 4 cheveux en fonction des zones à greffer, ce qui a permis de rendre cette méthode parfaitement naturelle.

La technique de FUE (follicular unit extraction)

Dans cette technique les greffes de cheveux sont directement extraits du cuir chevelu par des petits trous de 1mm sur la couronne arrière et latérale du cuir chevelu. La FUE n’entraîne pas de cicatrice à l’arrière de la tête et les suites sont moins douloureuses que la greffe de cheveux sur bandelette.

De nombreux progrès ont été faits en matière de FUE ce qui permet de faire des grandes séances et d’améliorer considérablement la densité de cheveux lors d’uns séance de greffe de cheveux.

Ces 2 techniques permettent actuellement d’obtenir des résultats très naturels et même de corriger les anciennes grosses greffes afin d’atténuer l’effet champ de poireaux.

Indications de la greffe de cheveux

On peut traiter sous certaines réserves aussi bien les hommes que les femmes, pour augmenter une densité faible ou bien regarnir une zone totalement chauve.

La calvitie masculine androgénétique

C’est la plus fréquente des calvities.

Elle débute en général par une chute de cheveux au niveau des golfes en creusant la ligne antérieure et elle peut progresser au niveau du sommet de la tête et aboutir à la classique tonsure mais les évolutions peuvent être très variées.

Les calvities féminines

Pour l’alopécie et perte de cheveux après une grossesse ou maladie, elle est en général plus diffuse, mais peut toucher aussi la ligne frontale chez la femme.
La possibilité de pratiquer une greffe capillaire dépendra de la richesse de la couronne postérieure et de la densité souhaitée.

Les réparations de la greffe de cheveux  défectueuse

Lors des premières greffes on utilisait des gros punchs de 3 à 4 mm de diamètre qui lors d’une transplantation, entraînaient des aspects très disgracieux en « champs de poireaux » . Cet aspect est dû à une très forte densité de 5 à 10 cheveux sur une petite surface de 3 à 4 mm² séparée de zones à densité nulle.

Il existe deux moyens de corriger ces disgrâces :
1°)Le camouflage :
Dans cette technique on se contente de masquer les gros greffons avec des unités folliculaires, en particulier en reconstruisant une ligne frontale.
2°) L’excision : Lorsqu’il s’agit de très gros greffons mal placés, on réalise une excision et on réutilise les greffons qui seront recoupés afin d’être réimplantés.
Dans certains cas il est nécessaire de combiner les deux techniques.

Les greffes de sourcils

Ici on utilisera de préférence la technique de FUE qui nous permettra d’extraire sélectivement des unités folliculaires avec un seul cheveu pour cette microgreffe.
La technique est très délicate car l’orientation des sourcils change constamment et l’angle entre la peau et le sourcil est encore plus aigu que sur le cuir chevelu. L’orifice d’implantation doit être plus petit.
L’inconvénient est qu’il faudra se couper régulièrement les sourcils, bien que la croissance ait tendance à diminuer au bout d’un an.

Les cicatrices et alopécies cicatricielles du cuir chevelu

On peut masquer des cicatrices du cuir chevelu en plaçant des greffes à l’intérieur de celles-ci.
La prise des greffons est moins bonne et celle-ci dépendra de la qualité du cuir chevelu.

Comment se déroule une intervention de greffe de cheveux?

Un léger sédatif est donné à chaque patient avant l’intervention.
Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.

Le prélèvement des greffes de cheveux

On réalise une anesthésie locale du cuir chevelu à l’aide d’une aiguille très fine, on attend quelques minutes que la zone soit bien insensibilisée et on commence le prélèvement des greffes de cheveu.
Il existe 2 techniques :

-La bandelette qui sera ensuite redécoupée ou FUT
-La FUE

La greffe de cheveux par FUE (Follicular Unit Extraction)

Cette technique se fait , à l’aide d’un micro-punch (lame de bistouri circulaire), qui retire des unités folliculaires de 1 à 4 cheveux.
Du fait que la direction du cheveu change à l’intérieur du cuir chevelu, l’extraction est délicate et exige une grande habilité.
Le travail est plus lent et selon les cas il y a un certains nombres de follicules qui ne pourront être extraits car ils seront coupés, cela n’est pas grave car en fait ils resteront en place et repousseront normalement.
Cette technique exige une surface de prélèvement plus ample qui devra être rasée au préalable.

La greffe de cheveux par prélèvement d’une bandelette ou FUT

Dans ce cas on découpe une bandelette d’ 1 cm de large et d’une longueur variable en fonction du nombre d’implants de cheveux à extraire.
La bandelette est ensuite découpée afin d’en extraire des unités folliculaires ou des groupes d’unités folliculaires en fonction du résultat souhaité.
Les cheveux du patient sont ensuite coiffés naturellement et cachent l’endroit où les cheveux ont été prélevés ainsi que les points de suture.

Le 2ème temps : la pose des greffes de cheveux

Cette étape est commune aux deux techniques
Le patient étant confortablement installé dans un fauteuil, le médecin va créer les sites receveurs pour les greffons à l’aide d’une aiguille spéciale, le traumatisme est minime et cette technique permet de ne pas léser les cheveux à proximité.
Afin d’obtenir un résultat esthétique, on respecte ici parfaitement le sens et l’orientation d’une chevelure normale.
On dispose ensuite les unités folliculaires avec 1 ou 2 cheveux sur les lignes antérieures et celles ayant 2 à 4 cheveux plus à l’arrière afin d’amener plus de volume et de densité.
Des petites croûtes de sang vont coller les greffons dans leur emplacement, il n’y a donc aucun pansement à mettre et vous pouvez sortir de la clinique 1 heure après l’intervention.

Comparaison de la greffe de cheveux par FUE versus FUT

Le principal avantage de la FUE est l’absence de cicatrice linéaire, et la possibilité de garder une coupe de cheveux très courte.
Une cicatrisation plus rapide et une réduction importante des douleurs en post-opératoire

Avantages de la FUE
-Pour des personnes ne voulant pas de cicatrice linéaire à l’arrière de la tête
-Pour des personnes portant des cheveux très court
-Quand il y a un risque de cicatrice keloïde ou bien chez un patient ayant une mauvaise cicatrisation
-Réduit le temps de cicatrisation
-Corrige des cicatrices qui ne peuvent être excisées
-Idéal pour faire des prélèvements dans la zone de la nuque pour faire une ligne antérieure plus naturelle
-Augmente la zone donneuse après des méga séances par FUT
-Bonne indication pour les sourcils
-C’est une bonne alternative lorsque le cuir chevelu n’est pas assez souple pour retirer une bandelette

Inconvénients de la FUE

Le principal désavantage est dans la limitation dans la zone de prélèvement et donc dans le nombre de greffes que l’on va pouvoir prélever, la procédure est plus longue et plus coûteuse.
En effet contrairement à la FUT on ne pourra pas prélever autant de greffes dans la zone permanente qui se trouve à l’arrière de la nuque car en moyenne on prélève un 1 FU sur 4 , on doit donc étendre la zone de prélèvement sur les zones temporales latérales et en dessous et au-dessus de la zone de prélèvement optimale là où la densité est moins élevée.
-La zone de prélèvement est beaucoup plus étendue et donc la qualité des greffons peut être moins bonne. Certains greffons seront prélevés sur des zones frontières avec la zone donneuse « permanente »
-Lors d’une deuxième séance, la zone donneuse est plus difficile à prélever du fait de la distorsion des follicules restants.
-Le temps de travail est beaucoup plus long ce qui augmente le prix de la greffe de cheveux
-Il faut plusieurs séances de FUE pour égaler une grande séance de FUT
-Le prix est plus élevé pour des grandes séances
-Certaines personnes du fait de la fragilité de leurs follicules et d’une grande irrégularité dans l’orientation des cheveux , ne pourront pas bénéficier de cette technique ( environ 25% des cas)

Les suites de la greffe de cheveux

La formation de petites croûtes est inévitable et nécessaire, car grâce à la colle biologique qu’elle nous procure, le greffon est amarré à son site récepteur, en attendant que la cicatrisation se fasse sous 8 jours. Si elles persistent le médecin peut les retirer vers le 8° jour.
L’éviction sociale dépend de chacun et du nombre de greffes transplantées.
Il est parfaitement possible de travailler le surlendemain, si on accepte de répondre aux questions demandées par son entourage.
Les cheveux greffés tombent fréquemment 15 jours après, et la repousse se fait à partir du 3° mois.

Les résultats de la greffe de cheveux

Les cheveux qui ont été transplantés vont tomber du fait du traumatisme dû à la transplantation. Ils repoussent en moyenne 3 mois après.
Les résultats définitifs pourront s’apprécier 6 à 9 mois après, étant donné une repousse de 1 cm par mois.
On peut pratiquement garantir un taux de repousse des greffons de 95% sur tout cuir chevelu sain.

 

Prix de la greffe de cheveux

Le prix d’une greffe de cheveux dépend de la quantité de cheveux à transplanter et peut varier de 1500 à 5500€.

PAGE ÉCRITE PAR LE Docteur Bertrand DUCROUX, médecin esthétique et anti-âge, Diplôme Inter-Universitaire  de traitement de la calvitie

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter au 04 78 94 37 79