Médecins esthétiques

Le médecin esthétique ou médecin anti-age est un médecin ayant suivi une formation spécifique dans les différentes techniques de l’esthétique médicale et la dermatologie esthétique.

Tous nos médecins esthétiques pratiquant dans la Clinique Esthétique Duquesne sont inscrits au conseil de l’ordre des médecins, ils pratiquent exclusivement la médecine esthétique et anti-age depuis au moins 10 ans.

Autres qualifications de nos médecins esthétiques, par des diplômes universitaires :

DIU de lasers médicaux

DIU de traitement de la calvitie

Adhérents à des société savantes :

Membres de l’AFME (Association française de médecine esthétique)

Membres de l’ Association pour les greffes de cheveux et la calvitie

Membres de l’ association IFATS

 

Chirurgiens esthétiques

Les chirurgiens esthétiques consultants ou correspondants de la clinique esthétique Duquesne possèdent le diplôme de chirurgie plastique, réparatrice et esthétique reconnu par le Conseil de l’Ordre des Médecins.

Ils sont membres des différentes société savantes :

Société Française de Chirurgie Plastique Esthétique et Reconstructrice SoFCPRE

Société Française des chirurgiens esthétiques et plastiques

– Société Rhône Alpes des chirurgiens esthétiques et Plastiques SORACEP

-Certains adhèrent à l’organisme d’accréditation Plastirisq

-Certains adhèrent à l’ International Society Of Aesthetic Plastic Surgery    ISAPS

Éthique médicale

Nos médecins et chirurgiens esthétiques respectent le code de déontologie qui exige une consultation préalable avant tout acte d’esthétique, cette consultation doit être effectuée par le praticien qui va réaliser l’acte au moins 15 jours avant pour avoir un délai de réflexion suffisant. Lors de cette consultation, le choix du traitement est très important pour s’adapter au mieux  au résultat souhaité ou espéré par nos patients(es). La bonne indication du traitement est indispensable et il faut qu’il corresponde aux attentes de nos patients(es), si ce n’est pas le cas l’intervention sera considérée comme inadéquate et refusée.

Lorsqu’une intervention présente des risques quelconques ceux-ci seront clairement expliqués ainsi que les suites, l’indisponibilité sociale ou professionnelle, aucun acte d’esthétique peut donner lieu à un arrêt de travail ou à des remboursements par l’Assurance Maladie. Seuls des actes à visée réparatrice peuvent donner lieu à des remboursements par la Sécurité Sociale ainsi que des arrêts de travail.

Une fois la consultation terminée un devis est remis ainsi qu’un consentement éclairé indiquant tous les risques, inconvénients et limites dans l’efficacité du traitement proposé. Seul des traitements validés par des études scientifiques publiées dans une presse scientifique de qualité et indépendante et statistiquement valables seront proposés  à nos patients(es)